Lancement du HUB Innov'Infra

Publié le

28/11/2019

Vous êtes ici

Infrastructures et aménagement :

un Hub pour dynamiser l'innovation

Novabuild est heureux de vous annoncer le lancement officiel du HUB Innov’Infra qui s’est déroulé hier 27 novembre, à l’occasion de la journée des Innovations Travaux Publics 2019 organisée par la FNTP.

Découvrez le communiqué de presse de lancement du HUB Innov’Infra.

Dans sa prérogative d’organisation nationale, le Hub développe 4 missions principales, déclinées en 9 objectifs.

 

Favoriser et accélérer le montage de projets collaboratifs au niveau national

Animer un lieu de convergence et de mise en synergie

À travers le Hub, les partenaires cherchent à approfondir le partage d’expériences et entrevoir des synergies de projets. La mutualisation des informations et des savoir-faire régionaux augmenteront la pertinence de la recherche, du développement et de l'innovation.

Définir une procédure de labellisation reconnue.

Le Hub définit une procédure de labellisation « HUB Innov'Infra » des projets de recherche ou d’innovation, avec une qualité équivalente à celle des pôles de compétitivité. Elle repose sur une méthode d’évaluation partagée, garantissant une qualité, une crédibilité et une reconnaissance vis-à-vis des instances qui émettent des appels à projet et/ou qui les financent.

Favoriser l’émergence des projets collaboratifs

Le Hub a pour objectif évident d’accélérer le montage de projets collaboratifs de recherche ou d’innovation :

  • Les projets compétitifs portés par un acteur économique, ayant vocation à développer un nouveau produit ou service commercial à moyen terme. C’est le cas des projets FUI (Fond Unique Interministériel), PIA (Programme d’Investissements d’Avenir), ADEME, Région, européens, etc.

  • Les projets d’intérêt collectif, notamment les Projets Nationaux qui permettent de mettre en œuvre une recherche collaborative à caractère appliqué, de manière à produire de la doctrine technique de référence et partagée.

Même si tous les partenaires ont la capacité à animer leurs propres membres et à accompagner des projets d’innovation, tous les dossiers n’arrivent pas à un dépôt ou un financement. Ils souhaitent, à travers la mutualisation, optimiser leurs efficacités. Ainsi, le Hub permet :

  • De partager les expériences des partenaires ;

  • D’élargir le consortium à des acteurs extrarégionaux (projets intercluster) ;

  • D’identifier la meilleure ingénierie financière pour le projet.

Les partenaires allient ainsi leur connaissance des opportunités pour augmenter le nombre de projets réussis de la filière.

 

Concourir à la visibilité du domaine et à la cohérence d’actions

Le Hub a cette vocation de rendre très visible l’originalité, la technicité et l’intérêt des métiers de la construction, de l’aménagement et des infrastructures.

Échanger de façon étroite avec les Ministères

Le Hub souhaite, à l’image d’un pôle de compétitivité, jouer un rôle de représentation des écosystèmes régionaux, de remontées de projets compétitifs ou d’intérêt collectif.

Concourir à la reconnaissance des innovations mises en œuvre sur le territoire auprès du grand public

La technicité et la technologie de la construction sont mal connues. Elles reposent cependant sur des innovations majeures intégrant des technologies issues du numérique, de la robotique, de la biotechnologie, de la nanotechnologie, etc., toutes au service de conception, construction et gestion durable des infrastructures.

Participer au Comité stratégique de filière

Aucun pôle de compétitivité ne couvre le domaine de l’aménagement et des infrastructures. Le Hub souhaite jouer un rôle structurant vis-à-vis des Comités stratégiques de filière concernés (construction, énergie renouvelable). Les priorités développées sont au cœur des clusters partenaires dans leur vocation d’accompagnement de projets :

  • Accélérer la transformation numérique du secteur de la construction en mettant à disposition des entreprises un environnement pour les échanges numériques ;

  • Développer la technologie et les usages des matériaux communicants ;

  • Optimiser le processus de construction et de rénovation pour moins de sinistralité.

Ainsi, le Hub inscrit pleinement son action dans le thème de l’entreprise du futur. Cela permettra de répondre à une attente de toutes les entreprises, particulièrement les TPE et PME.  Le positionnement complémentaire des clusters partenaires du Hub aura une réelle plus-value dans ce sens.

 

Coordonner des actions à l’international

Identifier les opportunités de projets européens pour les membres

L’Europe déploie un programme de soutien aux projets de recherche, de développement et d’innovation basés sur la collaboration européenne. Le Hub contribuera à identifier les opportunités propices à la filière et à l’accompagnement de ses partenaires.

S’investir dans les programmes interrégionaux (Interreg)

Ces projets visent à améliorer la politique de cohésion par l’échange d’expériences, le transfert de bonnes pratiques et les initiatives conjointes entre gouvernements locaux et régionaux, ou des structures représentatives comme des chambres consulaires ou les clusters.

Les partenaires du Hub ont tout intérêt à s’investir dans des projets Interreg et à partager les avancées de chacun pour en faire profiter leurs propres membres.

Un autre intérêt est d’initier un premier niveau de collaboration au niveau européen avec des partenaires développant une même thématique. Ces premiers projets Interreg sont par ailleurs souvent au fondement de relation plus poussée entre les membres, leur permettant de monter des projets européens plus facilement.

 

Caractériser des cibles à l’international

La présence française sur les salons est souvent encouragée ; la marque FrenchTech est d’ailleurs reconnue comme succès marketing important à l’international. Notre filière présente des particularités à l’international :

  • La vente de service ou produits liés à la construction d’infrastructures ne se déroule pas sur des salons internationaux. La mise en concurrence se passe par des appels à projet internationaux, législativement très encadrés.

  • Des mécanismes d’État (comme le FASEP) permettent souvent de mettre en avant la compétence française et de participer au financement des grands projets. Ils ont la réputation d’être réservés aux majors. Un travail d’information doit être fait auprès d’acteurs plus petits pouvant avoir une prétention internationale.

  • L’usage mondialement répandu au sein de la maîtrise d’ouvrage est d’attribuer principalement des entreprises locales d’exécution (cette habitude est moins vraie au niveau des études de conception). Ainsi, l’internationalisation des entreprises passent principalement par de la croissance structurelle par acquisition.

Chacun des clusters partenaires est encouragé par sa région à développer des actions à l’international. Ainsi le Hub sera le contact auprès des instances nationales afin de participer aux actions montées par les ministères auprès de gouvernements étrangers. Ceci permettra d’intégrer, dans les délégations, des acteurs du monde des infrastructures, complémentaires à ceux qui y participent régulièrement.

En savoir +

(De gauche à droite) Xavier NEUSCHWANDER, IREX | Franck GAUTHERON, INDURA | Pierre RAMPA, INDURA, Président HUB Innov’ Infra | Claude ROSPARS, IREX | Valéry FERBER, NOVABUILD | Paul GALONNIER, INDURA | Alain DENAT, ODEYS | Pierre-Yves LEGRAND, NOVABUILD | Vincent SEPPELIADES, ODEYS | Philippe GOTTELAND, IREX | Jacques ROUDIER, IREX, Vice-Président HUB Innov’Infra

 

(1) Commentaires

Bravo pour cette initiative qui doit surtout contribuer à mutualiser les efforts collectifs et à réduire le doublonnage des efforts. À cet effet il serait certainement utile d’utiliser une grille commune des projets a lancer a savoir celle dite de la « constructibilite » Elle permet de s’assurer que toutes les conditions d’utilité sont réunies pour assurer une faisabilité réaliste. Chr. Gobin Conseiller scientifique ESTP/IRC

Laisser un commentaire

 

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

S'abonner ici