Terrain d'aventure du Clos Coutard

architecte, paysagiste, urbanisme
Ouvrages

Publié le

24/08/2021
aménagement
paysages
Clos Coutard
Saumur

Changer la taille du texte

Taille du texte : A+ A-

Vous êtes ici

Témoignages

Arnauld DELACROIX, Paysagiste et Gérant, Agence TALPA
La vie du sol nous sauvera.
Arnauld DELACROIX, Architecte et Gérant, Agence TALPA

Le projet d'aménagement du Clos Coutard à Saumur (49) représente les Pays de la Loire dans l'édition 2021 du Off du DD, avec une sélection dans la catégorie urbanisme/paysage. Le maître d'œuvre Arnauld DELACROIX de l'Agence TALPA a accepté de répondre à nos questions.

En savoir plus sur le Off du DD

Bonjour M.DELACROIX, vous êtes paysagiste et gérant de l’Agence TALPA. Pouvez-vous nous présenter votre agence et son positionnement sur votre marché ?

L’agence TALPA est un bureau d’études en paysage et écologie qui a évolué depuis 10 ans vers la maîtrise des Voiries et des réseaux.

Et vous, quel est votre contribution, au sein de votre structure ?

Je suis le gérant de l’agence et je conçois les projets en amont de leur déclinaisons techniques (plans, DCE, suivi de chantier).

Quels sont, selon-vous, les facteurs qui contribuent à la réussite de votre structure ?

La réussite n’est jamais acquise et il y a toujours des hauts et des bas, tout au long des années. Mais au bout du compte et malgré les perturbations au niveau national et dans les collectivités, l’activité de l’agence en est satisfaisante. Nous travaillons sur des sujets extrêmement diversifiés (espaces naturels, centres villes, gestion de l’eau, biodiversité,…) ce qui fait que nous avons une forte capacité d’adaptation aux problématiques des maitre d’ouvrages.

Quelle place accordez-vous à l’innovation et à la R&D ?

En essayant de rechercher des solutions frugales et innovantes sur les revêtements routiers perméables et végétalisés, nous nous sommes rendu compte à quel point les sols vivants avaient un intérêt pour la transition écologique et l’adaptation des villes au changement climatique. J’ai créé en 2019 une deuxième société exclusivement destinée à la recherche et développement (l’Atelier Ligérien d’Adaptation Technologique Au Changement Climatique, ALATACC),

Vous avez présenté le projet « Le terrain d'aventure du Clos Coutard » à Saumur (49) au Off du DD 2021, pouvez-vous nous en présenter les principales caractéristiques ?

Sur une friche urbaine de 7500 m2 (ancienne école préfabriquée des années 50) entièrement goudronnée et bétonnée, nous avons réalisé un terrain d’aventure dans le cadre du Plan de Rénovation Urbaine des Hauts Quartiers à Saumur. La ville a été recyclée sur la ville car les gravats issus de la démolition des bâtiments présents sur site ou dans le quartier ont été étalés sur place pour former les nivellements.

Une mare pédagogique tamponne et infiltre aussi toutes les eaux pluviales de la nouvelle école implantée en lisière du site.

Ensuite, des jeux pour enfants et ados, simples, en robinier donnent le côté ludique de l’aménagement. 1550 arbres ont été aussi plantés et des prairies naturelles fauchées uniquement l’hiver complètent l’ensemble.

Caractéristiques techniques :

  • Maître d'ouvrage : Ville de Saumur
  • Paysagiste concepteur : Arnauld Delacroix / William Bezille
  • Maitre d'œuvre : Arnauld Delacroix / William Bezille
  • Entreprise : Edelweiss
  • Coût global : 180 000 €HT

Voir le dossier complet

Quelle est la particularité de ce projet ?

L’ensemble du terrain d’aventure, réalisé au départ pour les enfants et qui est devenu un site réellement intergénérationnel, est une vaste zone d’infiltration des eaux de pluie en misant sur les sols vivants.

Je m’explique : nous avons contaminé volontairement les gravats et les terres mortes par des bactéries et des mycorhizes. Ces dernières ont la capacité de guider l’eau dans les profondeurs du sol puis de la restituer aux plantes. Un sol vivant et végétalisé infiltre de grosse quantité d’eau, purifie cette eau au passage et la restitue à l’atmosphère lors des canicules par évapotranspiration.    

Quels ont été les principaux freins rencontrés lors de sa réalisation ?

Je me souviens qu’une élue et une petite partie des services techniques de la ville de Saumur étaient en embuscade… Un projet sans doute trop innovant pour eux ! Mais le soutien des autres élus et des autres techniciens a permis de mener cet aménagement à son terme.

Selon vous, quels ont été les plus grandes difficultés et les plus grandes réussites liées à ce projet ?

Une partie des jeux pour enfants a été supprimée. J’envisageais l’aménagement comme une répartition de plusieurs petits villages de cabanes et des troupeaux fixes d’animaux en bois circulant aux milieux des prairies. Une seule élue n’a pas souhaité que nous réalisions cet aménagement de cette manière et nous sommes partis sur un agencement plus classique.

A l’inverse, les notions techniques d’infiltration et de jardin-éponge ont été au-delà de nos exigences puisqu’à aucun moment, et malgré les évènements pluvieux de ces dernières années, la surverse de sécurité, aménagée à l’exutoire du terrain d’aventure, n’a été utilisée. La plus-value concernant l’apport de biodiversité sur le site est aussi indéniable : quel plaisir de voir les enseignants de la nouvelle école venir dans le jardin pour faire observer la flore et la faune aux enfants.

Si c’était à refaire, que changeriez-vous ?

En y réfléchissant, j’agencerai plus de cavités ou de creux dans le terrain pour engendrer des espaces plus intimes et plus de jeux permettant de créer sa propre aventure.

D’un point de vue personnel, que retirez-vous d’une expérience comme celle-ci ?

Clairement, ce que j’en retire, c’est qu’il faut avoir confiance en la vie du sol : c’est une des rares opportunités à saisir pour la transition écologique des villes : un sol vivant sous nos pieds permet d’infiltrer de grande quantité d’eau, de les restituer pour faire baisser les températures lors de canicules, de purifier l’eau et l’air, et augmente considérablement la biodiversité. De plus, c’est bon pour la santé humaine comme le montre de nombreuses études.

Vous êtes Lauréat de l’édition 2021 du Off du DD, dans la catégorie urbanisme/paysage. En quoi cette sélection est importante ?

Le off du DD est pour moi une vitrine des réalisations frugales, vraiment innovantes, au niveau national. Je suis particulièrement sensible à cette sélection car elle couronne des prises de risque assumées mais pas toujours confortable…

Merci pour votre temps et vos réponses !

ADRESSE

Laisser un commentaire

 

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

S'abonner ici