L'ingénierie environnementale en co-conception | Rencontre avec Aymeric Anquetin, Franck Boutté Consultants

Ingéniérie
Adhérents

Publié le

18/06/2022

Changer la taille du texte

Taille du texte : A+ A-

Adhérent
NOVABUILD

Franck Boutté Consultants

Cabinets d'ingéniérie - Bureau d'étude

Paris (75019)

Vous êtes ici

Témoignages

Franck Boutté Consultants est un atelier qui a été créé en 2007 et qui intervient en co-conception à toutes les échelles (villes, territoires, bâtiments), avec pour principal objectif le moindre impact sur l’environnement et la maximisation des conforts d’usages.
Aymeric ANQUETIN, Responsable opérationnel territoire Grand Ouest chez Franck Boutté Consultants

Bonjour Aymeric Anquetin, comment allez-vous dans cette période de crise sanitaire et diplomatique, doublée d’incertitudes économiques, sans oublier la crise climatique qui s’accentue ?

Cette phrase de démarrage d’entretien est tout à fait angoissante, encore plus pour nous qui sommes confrontés au quotidien aux questions climatiques ! Nous sommes tous des passionnés au sein de l’agence, et cela nous donne une force supplémentaire. Mais je dois bien reconnaître que la période est compliquée moralement.

Notre métier nous amène en permanence à devoir convaincre nos interlocuteurs de réduire leurs impacts, et le soir, le reste des sujets nous arrive en pleine tête, ce qui ne nous permet pas d’avoir de pause dans cette période anxiogène. Mais on garde le sourire, et le moral.

Sur l’aspect économique, nous n’avons pas connu de grosse baisse d’activité, bien que nous ayons eu comme tout le monde des problématiques notamment sur les chantiers.

Pouvez-vous vous présenter, et nous communiquer vos 3 points forts personnels et professionnels ?

Je dirais tout d’abord que je suis une personne engagée, même si on ne l’est jamais autant qu’il faudrait l’être. Je pense que je ne pourrais pas faire ce métier si je ne l’étais pas dans ma vie à la fois professionnelle mais aussi personnelle. C’est quelque chose qui m’anime au jour le jour.

Mon second point fort, c’est le collectif. Je fais attention aux gens qui sont autour de moi. J’aime les gens et j’aime qu’ils soient heureux dans leur travail et leur vie personnelle. Ce côté collectif est une force à mon sens. Je les mets au centre de mes préoccupations, tout comme je peux mettre les projets au cœur de mon travail avant les ambitions personnelles de chacun.

Enfin le troisième, c’est le fait d’être méticuleux. Cela peut être par moments une source d’incompréhension pour mes interlocuteurs. Je n’aime pas donner un chiffre si je ne sais pas ce qu’il y a derrière. Je n’aime pas du tout parler de quelque chose que je ne connais pas vraiment et que je ne peux pas contrôler, sauf dans les démarches participatives et d’intelligence collective.

Pouvez-vous nous raconter comment vous avez intégré Franck Boutté Consultants ?

Je suis issu de l’Université de Technologie de Compiègne (UTC) avec une spécialisation en Génie des Systèmes Urbains. Je voulais déjà me tourner vers un métier de l’environnement, mais aucun cours ou presque à l’époque n’abordait la question.

J’ai donc cherché un stage de fin d’étude dans ce domaine et j’ai intégré Elioth, filiale d’EGIS, bureau d’études spécialisé en structures complexes, façades et environnement. J’y suis resté près de 8 ans, grâce à la confiance de Raphael MENARD (désormais président d’AREP), de Sébastien DUPRAT (désormais directeur général de Cycle Up) et bien d’autres. J’ai développé mes compétences en thermique, climat, résilience, confort, et un peu le carbone qui commençait à éclore. Ces sujets sont presque évidents aujourd'hui, mais à l'époque cela pouvait être compliqué avec certains de nos clients et partenaires de maitrise d’œuvre. C’était toujours la question qui sautait dans l’évolution d'un projet. J’ai beaucoup progressé aux côtés de personnes engagées et dans une ambiance familiale qui me plaisait beaucoup. J’ai eu l’impression de vivre une aventure humaine au sein d’un plus grand groupe.

Par la suite, j’ai eu envie de me confronter à d’autres méthodologies. C’est là que j’ai pris contact avec Franck Boutté Consultants, et que l’on m’a fait confiance pour apporter mon expérience. J’y suis depuis 5 ans. Entré comme chef de projets senior, j’ai peu à peu pris la direction de certains sujets d’équipe.

Finalement, par la force des choses et des évènements personnels, fin août 2021 j’ai rejoint à Nantes l’antenne existante, avec le poste de responsable territoire Grand Ouest. Nous sommes actuellement 4 à Nantes et 2 à Rennes, et rayonnons du nord de la Rochelle jusqu’à la Normandie.

Pouvez-vous présenter Franck Boutté Consultants ?

Franck Boutté Consultants est un atelier créé en 2007, et composé d’une équipe aux profils hybrides, composée de 30 à 35 collaborateurs, ingénieurs, architectes et urbanistes, répartis entre Paris, Bordeaux, Nantes et Rennes.

Schéma de principe conception multi-usages

Nous couvrons un large spectre de disciplines et de compétences, comme le bioclimatisme et les stratégies passives, le confort, les ambiances, la santé, l’optimisation des ressources, de l’énergie, de l’eau, la conception des enveloppes, la ventilation naturelle, la modélisation et la simulation, les énergies renouvelables, l’approche carbone et l’ACV, la thermique, les certifications environnementales françaises et étrangères, etc. Nous intervenons à toutes les échelles, les villes, les territoires, les quartiers et les bâtiments.

Notre objectif ? Comprendre chaque site, chaque climat, chaque contexte, et à partir de là, proposer une approche matricielle de co-conception ou de co-mise en place de prescriptions qui permettront à chaque projet d’être unique, de comprendre les contraintes et volontés de chaque intervenant, et d’avoir un impact global le plus faible possible tout en maximisant le confort et l’usage des occupants.

Etudes de mise en place d’îlot de fraicheur urbain

Nous accompagnons ainsi les collectivités, les aménageurs, les promoteurs, les architectes ou encore les bureaux d’études techniques pour que tous convergent vers cet objectif qui doit être commun et central et ce pour des projets de tous types, neuf ou réhabilitation, logements, bureaux, salles de spectacle.

Quel est votre rôle, votre contribution au sein de Franck Boutté Consultants ?

J’ai un positionnement multi-facette. J’ai tout d’abord un rôle de développement. Je rencontre des partenaires potentiels, architectes, promoteurs, bureaux d’études, pour bâtir des relations de travail fortes et collaborer sur des projets dans la durée.

Je suis également chef de projets et j’occupe une bonne partie de mon temps à concevoir les bâtiments de demain, qui sont un peu ceux d’aujourd’hui du fait de l’urgence climatique.

Enfin, je joue un rôle d’accompagnement pour certains de mes collègues. Je participe à leur « formation continue », je mets l’accent sur le relationnel. Cette passation d’expérience fait partie de mon travail.

Exemple de conception urbaine - Maroc

Quelle sont les cibles ou les marchés de Franck Boutté Consultants ?

Nous visons les projets de bâtiments tous usages, aussi bien en neuf qu’en réhabilitation, et les projets d’aménagements pour accompagner les maitrises d’ouvrages dans la construction de leurs prescriptions et la conception des villes et territoires de demain.

Côté Grand Ouest, nous sommes très présents et performants sur les thématiques urbaines environnementales, architecturales et d’usages, grâce à Mohamed BENZERZOUR, dont c’est le cœur de métier et d’études depuis plus de 30 ans.

Nous sommes également à la pointe de la co-conception environnementale bâtiments grâce au développement de sujets tels que les matériaux et le biosourcé, les bâtiments passifs, et la rénovation énergétique. Nina, Cyril, Kévin, Julien et moi-même sommes très attachés à renforcer constamment nos compétences et nos arguments techniques sur ces sujets très présents sur notre territoire. En 2022, nous nous sommes formés ou nous sommes en cours de formation sur le PassivHaus, la qualification PRO Paille, ou encore la maitrise de la rénovation énergétique.

Conception durable matricielle

En résumé, nos 3 axes actuels sont la matière, la performance énergétique de l’enveloppe et la réhabilitation, fers de lance du moindre impact.

Sur ce dernier sujet, nous avons acquis de nombreuses expériences en France. J’ai moi-même participé à un projet emblématique, celui du nouveau campus de Sciences Po Paris qui nous a amené à une réflexion profonde de conservation des ouvrages anciens et de leurs qualités intrinsèques tout en améliorant leurs performances énergétiques et de conforts.

Qu’est-ce qui vous différencie de vos concurrents ? Quel est le point fort de Franck Boutté Consultants ?

Notre point fort est de ne pas chercher à imposer une vision radicale sur le bâtiment ou de ne pas servir uniquement de vérificateur. Nous avançons en co-conception avec l’architecte et les bureaux d'études techniques, avec une compréhension mutuelle du contexte et du site pour obtenir un bâtiment au moindre impact. C’est une démarche itérative. Nous sommes force de proposition sans contraindre l’architecte, ou le moins possible.

Cela nous permet d’embarquer un maximum d’acteurs dans la démarche.

Quelles sont les 2-3 réalisations dont vous êtes le plus fier ces 5 dernières années ?

Mes collègues pourront évoquer les projets urbains lorsque l’occasion leur en sera donnée, mais de mon côté j’ai trois projets en tête.

Sciences Po Paris – Etudes et réalisation – Traitement thermique en réhabilitation

Le premier est l’opération Campus 2022 - Saint-Thomas d’Aquin - Sciences-Po Paris. Le sujet était assez complexe avec un bâtiment patrimonial et une extension neuve. Le bâtiment ancien avait vécu plusieurs transformations. L'ancien couvent des Dominicains datant du 18e siècle avait été transformé après la Révolution en ateliers de fabrication d'armes, puis avait eu plusieurs usages pour l'armée.

En phase concours et en lien avec les architectes WILMOTTE et Associés et Pierre BORTOLUSSI, nous avons fait comprendre à la maîtrise d’Ouvrage que le label énergétique qu’elle visait pouvait mettre en danger ce bâtiment. On perdait la valorisation des caractéristiques de la pierre, avec à termes un risque de condensation dans les murs. Nous avons construit une démarche qui ne nous permettait pas d’atteindre le label énergétique initialement prévu, mais qui respectait le bâti et nous permettait de l’insérer dans des nouveaux usages, tout en améliorant sa performance et en limitant son impact. On a visé aussi le moindre impact sur le bâtiment lui-même

ZAC Saint Vincent de Paul – Les matériaux, un levier majeur de réduction de l’empreinte carbone

Le second projet est toujours en cours. Il s’agit du Lot Chaufferie de la ZAC St Vincent de Paul à Paris qui a été conçue avec une forte ambition environnementale, et cela se ressent sur tous les projets. Avec une équipe très motivée et ambitieuse, notamment les nantais BOURBOUZE et GRAINDORGE, SERGISON Bates, INEX, R-USE, EVP, nous avons réussi à réduire au maximum l’impact en préconisant notamment un approvisionnement énergétique sur réseau de chaleur, une production en autoconsommation, la mixité des matériaux, un excellent niveau carbone dans les standard 2025 de la RE2020, et le recours au réemploi pour 5% de la masse totale du bâtiment.

Enfin le dernier est un projet de recherche. Nous avons gagné fin 2021 l’appel à projets du pavillon de l’Arsenal sur les villes résilientes et climatiquement adaptées. Le sujet “Ornement et performance de la terre” a été proposé par l’Atelier Aïno en partenariat avec Franck Boutté Consultants, amàco, et Cycle Terre. 

Partant du constat que les systèmes constructifs biosourcés s’accompagnent souvent d’une perte d’inertie par rapport à des systèmes plus classiques (sauf épaisseurs d’isolants assez massifs), ce projet vise à analyser l’impact architectural, environnemental et thermique de la mise en place de différentes typologies de Blocs de Terre Comprimée (BTC) en cloisons intérieures séparatives, avec des variations d’ornements et d’appareillages. Ce projet nous a amené à réaliser un certain nombre d’études en simulation thermique dynamique pour tester le comportement du matériau. C’est un sujet qui nous anime beaucoup.

Justement, Quelle place accordez-vous à l’innovation et à la R&D ?

Nous essayons toujours d’insérer de l'innovation sur les projets, mais auparavant, nous nous interrogeons toujours pour savoir si c’est utile ou non. Dans un monde de sur-technologie, d’usage à outrance de termes « high-tech », nous nous posons la question « Et si la plus belle innovation était de faire un projet sobre, durable sur tous les points sans recherche d’artifices ? ».

En ce qui concerne la recherche et le développement, nous soumettons plusieurs projets tous les ans au Crédit Impôt Recherche. C’est le cas notamment de Sciences-Po Paris, avec la démarche d’isolation en enduit chaux-chanvre couplée à un système d’insufflation d’air pour combattre la perméabilité.

Projet de recherche MESH

Nous portons aussi le projet de recherche fondamentale MESH pour Morphologie, Environnement, Soutenabilité, Habitabilité. Il s'agit d'un projet de recherche qui a été lauréat de l’appel à projets ADEME Modeval’Urba de 2015. Il réunit une équipe autour du design computationnel et de l’urbanisme. L'objectif est de développer des méthodes d’évaluation et d’optimisation de la qualité environnementale des formes urbaines. Nous avons une personne à temps plein sur ce projet depuis 3-4 ans. IL a désormais évolué sur des thématiques carbone.

L’atelier Franck Boutté Consultants intègre-t-il une démarche d’atténuation, d’adaptation, de transformation, face aux dérèglements climatiques ?

Nous avons une réflexion systématique sur les impacts climatiques. Nous simulons et analysons les villes et les bâtiments dans le contexte actuel et prospectif de façon à pousser la conception pour que le bâtiment soit le plus résilient possible. C’est désormais demandé dans la programmation, mais nous le faisions par nous-même bien avant.

Je pense à un projet de bureaux et de logements à Nice où cette réflexion nous a amené à changer complètement la vision du projet, à préconiser une morphologie totalement différente en modifiant le positionnement des façades sur l’extérieur de la parcelle, et en intégrant plus le végétal pour profiter de l’ombrage et du vent de façon à ce qu’il y ait une meilleure résilience, une sorte de cocon à l’épreuve du temps. Nous avons inversé la tendance de la fiche de lot. Ces questions ne sont pas toujours simples à intégrer, mais c'est très satisfaisant quand on arrive à embarquer l’architecte et les différents acteurs avec nous.

Pourriez-vous nous faire part d’engagements que vous avez pris personnellement, ou en tant que dirigeant d’entreprise, en lien avec les questions climatiques ?

D’un point de vue personnel, je suis adhérent et évaluateur à Time for the Planet depuis 1 an et demi. Je participe à l’analyse des différentes propositions qui deviendront à terme des projets d’entreprises créatrices de solutions de limitation de gaz à effet de serre.

Je me suis aussi engagé dans RAILCOOP, une coopérative qui a pour but de redonner de l’ambition à la mobilité ferroviaires, et ainsi de développer des lignes de fret de de transport de voyageurs dans toute l’Europe.

De son côté, Franck Boutté Consultants s’engage aussi auprès des différents contributeurs de la réflexion autour du changement climatique, et a notamment au financement du dernier scénario NÉGAWATT.

Quelle vision portez-vous sur l’avenir du bâtiment, de la ville, des aménagements ? Quelles tendances voyez-vous émerger ?

Je serais assez « extrémiste » si j'évoquais pour vous tout ce que j’aimerais voir advenir. Ce n’est pas une question de choix personnel, mais plutôt un sentiment de nécessité pour la collectivité.

J'aimerais qu’on arrête totalement de construire du neuf, à de rares exceptions près. J’en suis venu presque à me dire que le jour où je n’ai plus de travail sur des projets neufs, c’est qu’on aura en partie gagné. Cela voudra dire que mes interlocuteurs ont intégré tous les objectifs et que la collectivité a pris conscience des enjeux et s’en est saisie à bras le corps.

D’ores et déjà, on peut constater que les architectes et beaucoup de bureaux d’études ont intégré les contraintes carbone, bioclimatiques, etc. Mais je vois encore beaucoup de projets où l’on ne trouve pas les clés pour convaincre tout le monde, avec des promoteurs qui ne voient pas comment résoudre l’équation financière autrement qu’avec des matériaux de faible qualité et des choix à la baisse.

Il y a aussi tout un aspect qui a failli me faire sortir du métier, c’était cette course poursuite au tampon et au label, sans chercher fondamentalement l'impact que cela représente et sans en dégager une réelle qualité pour les bâtiments et l’environnement. J’ai l’impression que dans l’Ouest notamment, on est un peu plus libre de cela. Ce sont des outils, certes, mais pensons d’abord à l’impact car c’est cela qui régit nos futures vies.

Une question maintenant sur votre territoire. Quel est votre port d’attache ? Est-ce que vous pouvez décrire votre relation à ce territoire ? Ce qu’il vous apporte ? Ce que vous lui apportez ?

Nos deux ports d’attache sont Rennes et Nantes. Ce territoire est très dynamique sur des sujets concrets de conception environnementale notamment les conforts d’usage et les matériaux. Il nous apporte toute cette richesse technique, et de notre côté nous lui apportons notre passion et notre envie de bouger les lignes et de créer des synergies avec tous les acteurs.

C’est notamment cela que j’aime bien à NOVABUILD. Les événements que vous organisez permettent de se rendre compte qu’on n'est pas tout seul. Cela donne une motivation supplémentaire et un appui quand on a besoin de convaincre nos interlocuteurs.

Auprès de qui ou de quoi allez-vous puisez votre énergie quand vous en avez besoin ?

Dans la  vie personnelle, la famille est très importante. J’ai un bébé qui commence à se mettre debout et à s’emparer de tout ce qu’il a à portée de main, ça fait oublier l’impact carbone des bâtiments. Je me vide également la tête en faisant beaucoup de sport, notamment en pratiquant le triathlon.

Dans la vie professionnelle, je repense souvent à quelqu’un qui m’avait beaucoup inspiré lorque j'ai assisté au Off du DD que vous avez organisé à l'ensa de Nantes. L'architecte Amélie ALLIOUX m’avait percuté. Sa vision radicale m’a mis une claque et je pense souvent à son intervention. On sentait que ce qu’était profond. Cela m’avait bouleversé. C’est très inspirant et l’essentiel. Les raisons pour lesquelles nous devons faire les efforts se trouvaient dans son discours.

Et le pas-de-côté que vous n’avez pas encore fait que vous aimeriez faire ?

Mon pas-de-côté serait de faire un métier où je sentirais que ce que je produis a un impact direct, au travers de quelque chose de manuel et d’appliqué. Parfois j’aimerais faire des choses de mes propres mains, en construisant moi-même, ou en me tournant vers l’agriculture. J’ai toujours voulu être souffleur de verre ! Il faut une force particulière pour basculer, et surtout, il y a encore beaucoup à faire dans notre secteur avant de pouvoir souffler.

Vous êtes membre de NOVABUILD, quels bénéfices en retirez-vous, en attendez-vous ?

NOVABUILD, pour moi, c’est une motivation collective. Dans les événements auxquels j’ai pu participer comme les JedisRéemploi ou les Nova-Meeting, on voit une majorité de gens engagés, qui travaillent, et qui ont envie d’échanger. Cela donne une motivation collective. C’est un input extérieur qui permet de voir les gens et les situations différemment. NOVABUILD nous rappelle que nous ne sommes pas seuls.

Pouvez-vous raconter une belle rencontre que vous avez faite avec NOVABUILD ?

Nicolas NAUD du collectif paille armoricain est une personne que tout le monde s’arrache. Il fait partie de ces gens qui font bouger les lignes. C’est une personne motivante et qui motive. Il a tout de suite eu un impact sur notre travail. Il m’a bien conforté dans certains aspects sur les matériaux bio sourcés, même si l’approcher est compliqué !

Je vous remercie d’avoir bien voulu répondre à nos questions.

 

Propos recueillis par Pierre-Yves LEGRAND, directeur de Novabuild, le 24 mai 2022

ADRESSE

Laisser un commentaire

 

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

S'abonner ici