Illustration de synthèse_Triballat

Le bâtiment Triballat, une écoconstruction inscrite dans une démarche de labélisation Bâtiment Bas Carbone

Architecture
Ouvrages

Publié le

24/10/2017

Changer la taille du texte

Taille du texte : A+ A-

Vous êtes ici

Focus sur la conception du 1e bâtiment « bas carbone » en panneaux préformés chaux et chanvre, avec Quentin Pichon de CAN Ingénieurs Architectes, adhérent NOVABUILD.

Ce bâtiment de 1000m² est situé à Noyal sur Vilaine et est destiné à recevoir le service informatique de la société Triballat Noyal. Il est conçu dans la lignée architecturale du siège social présent sur le site.



 Retrouvez la fiche projet de l'ouvrage en fin d'article et à télécharger

CAN Ingénieurs Architectes, adhérents Novabuild, sont les maîtres d’œuvre de ce projet innovant. Née en juillet 2016 et basée sur l’île de Nantes au sein du Quartier de la Création, CAN réalise des missions d’architecture avec ingénierie intégrée pour tous types de bâtiments sur le Grand-Ouest.

Les trois associés abordent la maîtrise d’œuvre avec une vision d’ensemble du projet pour associer une architecture efficace et une ingénierie de projet complète (V.R.D., Structure, Economie de projet, etc.). Leur but est de promouvoir une construction responsable (dépolluer l’acte de construire) maîtrisée du début à la fin, notamment avec l’utilisation de matériaux biosourcés.

NOVABUILD : Quels sont selon-vous, les facteurs qui contribuent à votre réussite ?

Quentin PICHON – CAN Ingénieurs Architectes:

Nous sommes une entreprise encore jeune et en plein développement. A notre stade, c’est surtout les références projet que nous sommes en train d’acquérir qui nous permettent d’augmenter notre capacité à répondre à des appels d’offres publics.

En marché privé, nous nous démarquons par l’articulation des compétences en architecture et en ingénierie et la spécialité des matériaux biosourcés qui s’est imposée à nous.

NOVABUILD : Quelle place accordez-vous à l’innovation et à la R&D? (effectif dédié à la R&D, brevets, ressources matérielles, philosophie, etc…)

Quentin PICHON – CAN Ingénieurs Architectes:

L’innovation et la R&D sont primordiales pour CAN. Nous participons chacun dans notre domaine de compétence à la recherche et à l’innovation. Notre choix de  se spécialiser dans les matériaux biosourcés n’est pas anodin. Il s’explique par le fait que nous avons tous les éléments factuels en notre possession qui nous permettent d’affirmer que les biosourcés et notamment le béton de chanvre sont des matériaux qui répondent aux critères techniques, normatifs et économiques des projets de demain.

Nous sommes d’ailleurs en cours d’études d’un brevet de préfabrication sur des panneaux bois/béton de chanvre.

NOVABUILD : Quelles sont selon-vous les tendances de votre marché pour les années à venir ?

Quentin PICHON – CAN Ingénieurs Architectes:

Le marché de la construction durable est en pleine expansion. Au-delà des impositions réglementaires grandissantes (pas assez à notre goût !), c’est surtout les preuves d’un meilleur confort pour les utilisateurs et la baisse des coûts d’exploitation / maintenance qui inciteront les maîtres d’ouvrages à « éco-construire ».

NOVABUILD : Vous êtes membre du cluster Novabuild, quels sont les bénéfices apportés par ce réseau ?

Quentin PICHON – CAN Ingénieurs Architectes:

Ce cluster est une vraie chance car il nous offre une veille permanente sur les innovations développées dans le secteur et permet des rencontres enrichissantes avec des acteurs locaux.

Il permet de montrer à tous les acteurs de la construction que les projets en matériaux biosourcés sont pérennes et donc d’inciter à construire sainement !



VOTRE PROJET TRIBALLAT NOYAL

NOVABUILD : Pouvez-vous nous décrire la particularité de ce projet ?

Quentin PICHON – CAN Ingénieurs Architectes:

C’est un bâtiment de bureau avec des façades réalisées en panneaux préformés bois/béton de chanvre. Ces modules préfabriqués sur mesure sont ensuite posés sur site.

On peut également noter l’absence d’appareils de climatisation, celle-ci étant uniquement assurée par l’enveloppe en béton de chanvre du bâtiment (murs et toiture).

L’objectif est d’obtenir les labélisations BBCA (Bâtiment Bas Carbone), E+/C- E2/C2 à minima et HQE.

NOVABUILD : Quels sont les principaux freins rencontrés ? Les leviers utilisés ?

Quentin PICHON – CAN Ingénieurs Architectes:

Nous n’avons pas rencontré de réels freins car la maîtrise d’ouvrage TRIBALLAT avait une réelle volonté de mener à bien ce projet.

Les freins qui auraient pu se présenter étaient par méconnaissance du matériau (notamment avec le contrôle technique) mais un dialogue en amont a permis de montrer que le cadre réglementaire était bien défini, notamment par les règles professionnelles validées par la C2P (commission prévention produit) et l’AQC (Agence Qualité Construction), qui en font une technique courante.

NOVABUILD : Quel premier bilan sur la faisabilité de ce type de projet ?

Quentin PICHON – CAN Ingénieurs Architectes:

Le premier bilan est très bon. Les délais d’intervention sur site sont faibles et le coût global du projet n’est augmenté que de 1% environ par rapport à un projet « conventionnel ».

Ce surplus de coût sera rapidement rentabilisé sur les frais d’exploitation et maintenance.

NOVABUILD : Quelles sont les échéances à venir ?

Quentin PICHON – CAN Ingénieurs Architectes:

Au niveau du projet, il faut terminer la partie couverture des bureaux et commencer les lots techniques / second-œuvre.

D’un point de vue plus global, nous travaillons à démocratiser ce procédé, et cela passe par deux leviers :

  • Diminuer les coûts et étudier plus précisément les retours sur investissement
  • Communiquer sur les éléments factuels qui permettent de montrer les meilleures performances techniques et environnementales du béton de chanvre.

NOVABUILD : D’un point de vue personnel, que retirez-vous d’une expérience comme celle-ci ? Qu’avez-vous appris ? Quelle satisfaction personnelle en retirez-vous ?

Quentin PICHON – CAN Ingénieurs Architectes:

Ce projet nous permet d’être au cœur du développement de la filière chanvre et d’être moteurs sur l’approche bioclimatique de la conception.

Pour mener à bien le projet, nous devons parfois sortir de notre rôle de maître d’œuvre pour aborder le sujet de manière plus globale, avec les visions fournisseurs, entreprises, contrôleur technique et bien sûr client.

Alors évidemment, nous avons envie de réitérer cette expérience sur de nouveaux projets !



Quentin Pichon, Margaux Pétillon et Baptiste Chauvet, associés CAN Ingénieurs Architectes

Le 13 octobre dernier, vous étiez d'ailleur convié à la visite de cet ouvrage exemplaire.


FICHE PROJET TRIBALLAT

Type de mission : mission complète

Maîtrise d’ouvrage : Triballat Noyal

Maîtrise d’oeuvre :

Koutev Architecture - Architecte mandataire Etudes

CAN - Architecte co-traitant Etudes

CAN - Architecte mandataire travaux

Ouest structure - BE Structure

3CEco structure - BE Bois/Métal

Programme : Bâtiment sur 3 niveaux comprenant deux niveaux de bureaux et un espace de stockage ainsi que des vestiaires au niveau inférieur.

Performance visée : Labellisation BBCA et E+/C-.

Système constructif : Enveloppe en béton de chanvre.

Ossature primaire béton armé.

VMC double-fl ux.

Finitions : Enduits chaux-sable / Enduits chaux chanvre

Témoignages

ADRESSE

Laisser un commentaire

 

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

S'abonner ici