Thierry Delaunay

Thierry DELAUNAY est le nouveau Président de NOVA'TP

Publié le

02/05/2018

Vous êtes ici

Thierry DELAUNAY a été élu à la présidence de la commission NOVA'TP. NOVABUILD a été à sa rencontre pour en savoir plus sur son parcours, ses projets et sa vision de NOVA'TP.

Vous êtes Directeur de l’Activité Infrastructures Urbaines et de Transport pour SCE. Pouvez-vous nous décrire votre activité ?

Thierry Delaunay :

Arrivé chez SCE il y a 30 ans, j’ai repris fin 2010 la direction de l’Activité Infrastructures Urbaines et de Transport de SCE dans la continuité de Jean Marc Butstraen (parti à la retraite en 2013) qui avait notamment participé au lancement du Pôle de compétitivité GC Ouest devenu Novabuild.

L’Activité Infrastructures Urbaines et de Transport fait partie intégrante des 3 grands métiers développés chez SCE depuis plus de 30 ans : l’urbanisme et le paysage, l’ingénierie des infrastructures et l’environnement

Cette Activité, forte de 140 collaborateurs sur l’ensemble de la France, regroupe aujourd’hui plusieurs domaines d’expertise qui interviennent en synergie avec les autres compétences de SCE et des autres filiales de Keran :

  • L’ingénierie des infrastructures urbaines nécessaires au développement urbain (nouveaux quartiers), au renouvellement urbain (projets ANRU) et à la requalification des espaces publics
  • Les infrastructures numériques où SCE propose ses services d’ingénierie depuis quelques années aux collectivités territoriales et aux opérateurs telecoms intervenants sur la montée en débit et le déploiement de la fibre optique (programme national FTTH)
  • Les infrastructures de transport avec une forte expérience en transports collectifs de surface (BHNS, tramway, Chronobus, …), en projets routiers et autoroutiers et plus récemment en ferroviaire grâce notamment à l’expérience du tram-train de Nantes-Chateaubriant
  • La mobilité qui traite de la stratégie des déplacements à différentes échelles du territoire mais qui intervient également sur les études de stationnement et de régulation de trafic (études de circulation, simulations dynamiques, modélisations de prévision de trafic,..), les mobilités douces et les nouvelles mobilités (électromobilité, véhicules autonomes, …)
  • Les ouvrages d’art où SCE propose une intervention de la conception à la réalisation pour la construction des ouvrages neufs (ponts , viaducs, passerelles, murs de soutènement, ….) mais également pour les inspections ou les réparations de pathologies d’ouvrages plus anciens
  • Les ports et le littoral avec un accompagnement des collectivités et/ou des gestionnaires de port sur la gestion et le développement des activités littorales, les aménagements et les équipements portuaires et la protection de la zone côtière

Quels sont les sujets traités dans NOVA’TP qui vous intéressent ?

Thierry Delaunay :

L’Activité Infrastructures de SCE s’est développée au fil des années au travers de ses relations de proximité et de confiance avec ses clients mais aussi grâce à son implication dans des projets innovants. A titre d’exemple, après être intervenu sur les premières lignes de tramway à Nantes, nous avons assuré la conception de la ligne 4 à Nantes, le premier BHNS en France, avant de relever le défi de la conception du tram-train entre Nantes et Châteaubriant, là encore une première nationale avec de nombreuses innovations techniques. Etre acteur de l’innovation est une nécessité pour nos entreprises qui vont devoir s’adapter au changement de paradigme amorcé déjà depuis quelques années. C’est donc tout naturellement que SCE s’est tourné vers Nova’TP, dont une des préoccupations est de fédérer les entreprises régionales souhaitant porter l’innovation dans le domaine des infrastructures.

Ce qui m’intéresse autour de cette démarche collective c’est la finalité ; comment mieux concevoir, construire, gérer et maintenir nos infrastructures pour répondre au défi qui nous attend demain ; « diminuer notre empreinte carbone, préserver nos ressources naturelles et optimiser nos infrastructures et nos modes de déplacement pour préparer un monde meilleur à destination de nos générations futures ».

Les actions initiées par Nova’tp ces dernières années, comme le recyclage des matériaux (économie circulaire), l’acceptabilité des chantiers, la résilience des infrastructures (GT digues en terres submersibles), Velorev (outil visant à optimiser la qualité des pistes cyclables), sont en cohérence avec cette volonté d’accompagner le changement. C’est pourquoi je pense qu’il est nécessaire pour nos entreprises de rester acteur de ce changement pour anticiper les évolutions de la réglementation et des normes à venir pour ne pas subir le dictat de l’administratif. 

Les transitions écologiques, numériques et énergétiques sont déjà en marche et nous devons les accompagner pour mieux imaginer ensemble le monde de demain.

Vous venez d’être élu président de la commission NOVA’TP. Quelles sont les actions phares que vous envisagez pour les 3 prochaines années ?

Thierry Delaunay :

Parmi les enjeux de demain je pense que l’optimisation et la résilience de nos infrastructures au service de la mobilité constitue une priorité où les entreprises de travaux publics et les sociétés d’ingénierie peuvent apporter par leur créativité, leur réactivité et leur capacité à innover. Les infrastructures doivent s’adapter aux nouvelles mobilités et intégrer la transition digitale et énergétique amorcée récemment. Elles doivent répondre aux nouvelles demandes des usagers dont les comportements sont en perpétuelle évolution depuis quelques années : covoiturage, auto-partage, augmentation de la part modale du vélo (vélos électriques), accroissement de la demande de transports en commun, développement des véhicules électriques, etc. Mais elles vont devoir aussi s’adapter à l’arrivée des véhicules et des transports collectifs autonomes qui vont pousser nos gestionnaires de voiries à proposer demain une infrastructure permettant d’accueillir ces nouveaux modes en toute sécurité. La question de cette route de demain qui devra être mieux connectée pour être mieux gérée, plus interactive avec les usagers et les véhicules, voire être source d’énergie et lieu de stockage d’énergie est un sujet qui me semble être au cœur des réflexions de Nova’TP.

C’est pourquoi je pense que, tout en poursuivant les chantiers initiés précédemment, des nouveaux groupes de travail peuvent être lancés sur les thèmes de la « route de demain », de «  la ville connectée » et du « BIM Infrastructures » sans oublier la problématique des « freins à l’innovation » qui pourrait faire l’objet d’un atelier spécifique. Ce serait aussi l’occasion d’élargir le champ des acteurs de Nova’TP et d’accueillir de nouvelles entreprises tournées vers les métiers des systèmes intelligents, des réseaux numériques et de l’énergie dédiée à la mobilité

Mon souhait est donc de m’inscrire dans la continuité mais aussi d’apporter un nouveau souffle à Nova’TP pour la rendre plus attractive et plus visible. Le Congrès ELECTRIC-ROAD à Nantes les 18 et 19 Juin 2018, dédié à l'innovation autour de la rue et la route électrique et connectée, sera une première occasion pour Nova’TP de montrer sa volonté d’avancer sur la voie de la « route de demain » plus respectueuse des préoccupations environnementales et sociétales des générations futures.

Laisser un commentaire

 

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

S'abonner ici