Signature Charte Bâtiment connecté, bâtiment solidaire et humain

Smart Building, enfin un cadre de référence

Publié le

11/12/2017

Vous êtes ici

l’Alliance HQE-GBC et Smart Cities (SBA) publient le 1er cadre de définition du « Bâtiment connecté, bâtiment solidaire et humain »
 

Le cadre de définition pour un  bâtiment connecté

A l’occasion du Salon de l’immobilier d’entreprise 2017 (SIMI), le cadre de définition pour un bâtiment connecté publié par SBA et l’Alliance HQE-GBC a été présenté à la profession. Dans un contexte où les attentes des utilisateurs sont au cœur des constructions nouvelles ou de la mise à niveau du parc immobilier existant, les bâtiments devront être connectés, communicants et centrés sur les besoins de l’individu.
 
« Ce cadre de définition propose un langage commun qui permettra aux professionnels de développer et mettre en œuvre des solutions ouvertes et évolutives afin de produire des bâtiments capables d’accueillir des services numériques qui sont en perpétuelle évolution. » Déclare Emmanuel François, Président de SBA
Julien Denormandie, Secrétaire d'Etat à la cohésion des territoires, présent au SIMI, a signé la charte « Bâtiment connecté, bâtiment solidaire et humain » visant à encourager les démarches volontaires pour le déploiement des bâtiments connectés et communicants en France, le jeudi 7 décembre à 12h30.

La Charte d’engagement des professionnels pour concevoir le Smart Building de demain

La Charte signée par de nombreux organismes dont Novabuild, marque l’engagement des professionnels à participer à l’élaboration, aux évolutions et à utiliser le langage commun du cadre de définition ainsi qu’à partager les retours d’expérience pour que le bâtiment connecté, bâtiment solidaire et humain se développe grâce aux démarches volontaires des acteurs de l’immobilier. Ce cadre de définition est élaboré conjointement par la Smart Buildings Alliance for Smart Cities (SBA) et l’Alliance HQE-GBC.
 
Le cadre de définition constituera, entre autres, la base du Label Ready2Services développé pour les ouvrages tertiaires par Certivéa qui sera disponible courant 2018. Il sera également intégré en association avec les professionnels du secteur dans les certifications HQE : pour la certification des logements à travers la nouvelle version du référentiel NF Habitat-NF Habitat HQE et dans la prochaine révision de HQE Bâtiment Durable pour les bâtiments tertiaires.
« Mieux articuler HQE avec les approches thématiques est une priorité stratégique pour l’Alliance. Je me félicite que nous ayons réussi avec la SBA au travers de cette première version du cadre de définition commun. Un résultat lié à notre vision partagée que le développement de la filière Smart Buildings n’a de sens que si elle est au service de la qualité de vie, du respect de l’environnement et de la performance économique » souligne Philippe Van de Maele, Président de l’Alliance HQE-GBC. 

Un cadre de définition pour accompagner la transition numérique des bâtiments

Ce cadre de définition a été construit pour accompagner les professionnels du bâtiment et de l’immobilier à relever les nouveaux défis liés à la transition numérique :

• Répondre aux attentes des utilisateurs qui sont en demande de services numériques favorisant leur qualité de vie ;

• Proposer des bâtiments capables d’intégrer dans leur fonctionnement de plus en plus d’objets connectés ;

• Remédier aux problèmes de connexion internet, qui ont un impact négatif sur la productivité des salariés et le confort des habitants ;

• Protéger les systèmes techniques du bâtiment des cyberattaques et les données personnelles des individus ;

• Réduire le risque d’obsolescence induit par une trop grande fermeture des infrastructures numériques du bâtiment, avec à la clé des coûts parfois très élevés pour des remises à niveau.

Un cadre de définition qui propose un ensemble de principes techniques et organisationnels pour permettre l’accès aux services numériques

Pour répondre à l’évolution des usages, à la diffusion massive des technologies numériques, et permettre au bâtiment de devenir une plateforme de services numériques, les professionnels du bâtiment ont besoin d’un cadre commun et de principes-guides. C’est l’objectif du cadre de définition du bâtiment connecté, bâtiment solidaire et humain.

Le cadre de définition décrit les principes techniques et organisationnels à prendre en compte pour que le bâtiment bénéficie d’une meilleure connectivité, d’une architecture réseau, d’équipements et d’interfaces qui favorisent l’interopérabilité, d’un niveau adéquat de sécurité des systèmes et de protection des données, de façon à accueillir dans de bonnes conditions les services numériques attendus par les utilisateurs.

Le cadre de définition comporte 6 thèmes :

4 thèmes relatifs aux principes techniques :

• Connectivité : assurer une connectivité performante du bâtiment via un raccordement optimal aux réseaux de communication ;

• Architecture réseau : assurer la circulation des données à l’intérieur et à l’extérieur du bâtiment en améliorant les caractéristiques des réseaux du bâtiment ;

• Equipements et interfaces : mettre en relation les équipements, le réseau et les services grâce à leur interopérabilité ;

• Services : utiliser la capacité de connectivité et de communication du bâtiment pour le développement de services.

2 thèmes relatifs à la gouvernance :

• Sécurité numérique : sécuriser les systèmes, les interfaces et mettre en place un dispositif permettant la protection des données à caractère personnel ;

• Management responsable : optimiser la gestion de projet, le commissionnement, mettre en place un cadre de contractualisation et s’entourer d’acteurs compétents.

 

Laisser un commentaire

 

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

S'abonner ici