Illustration Edito

Éditorial de Laurent ROSSEZ | De la « trêve des confiseurs », aux propos de Barenton, Confiseur

Publié le

04/01/2018

Vous êtes ici

J’espère que la traditionnelle « trêve des confiseurs » vous aura permis de passer de bonnes fêtes auprès de vos familles et vos proches et je vous souhaite au nom de l’équipe et du bureau de NOVABUILD une excellente année 2018.

En ce début Janvier, je souhaite rebondir sur quelques citations d’un  ouvrage facétieux qui inspire toujours autant les ingénieurs et entrepreneurs de toute sorte : « propos de O.L. Barenton, Confiseur » (Auguste Detoeuf, 1937 - Ed. Eyrolles).

« Aide-toi, l’état ne t’aidera pas » toujours…

Les changements législatifs annoncés en fin d’année dernière et qui concernent notre secteur sont entrés en vigueur : suppression de l’APL Accession, fin du PTZ en 2021 et arrêt du PINEL pour les permis de construire au-delà du 01/2018 en zones B2 et C, arrêt du CITE menuiseries extérieures dans 6 mois.

Même si la réduction effective du taux d’imposition des entreprises à 28% (pour les premiers 500k€ de bénéfices) est désormais en place, nous nous dirigeons plus globalement vers une suppression progressive des aides systématiques envers le BTP.

Cela nous impose de penser à 5 ans pour orienter sur le long terme nos propres organisations afin de trouver par nous-mêmes et en unissant nos forces des business modèles rentables et équilibrés.

« Il n’y a de certain que le passé, mais on ne travaille qu’avec l’avenir »

Il nous faut tirer parti du fait que la conjoncture de notre secteur reste encore bien orientée :

  • Travaux Publics entrant dans un cycle économique favorable (+4% prévus pour 2018), même si il faut rester vigilants quant au risque d’abandon de certains grands projets,
  • et Bâtiment surfant encore sur la forte accélération de 2017 (+4,7% au global, dont +12,8% dans le logement et une montée en puissance de l’amélioration-entretien), même si les aspects légaux et les marges encore basses assortis d’une hausse globale du prix des matériaux annoncent déjà un ralentissement pour 2018 (hausse retombant à 2,4%).

Profitons alors de 2018 pour nous donner les armes nous rendant capables d’affronter les futures tempêtes que nous aurons nécessairement à affronter demain dans nos entreprises !

Et si nous placions 2018 sous le signe de la Stratégie ?

Une chose est certaine, comme le dit O.L. Barenton : « une entreprise ne marche pas avec des règlements établis une fois pour toutes : c’est une création incessante ».

D’autant plus que nous sommes entrés dans une ère où tout se compare très vite, où le client n’est plus jamais captif, où l’usage est en train de prendre le pas sur la possession.

Dans ce contexte c’est le moment d’engager dans nos entreprises TPE, PME, grands groupes ou organisations publiques, avantageusement en mode collaboratif : des actions capables de créer demain des différences identifiables et qui procurent de véritables avantages concurrentiels.

Il nous faut bien entendu conforter et sécuriser nos activités actuelles. Mais il est vital, surtout dans le contexte encore favorable de début 2018, de :

  • construire dès maintenant nos futures activités émergentes devant apporter de nouvelles sources de profits assez vite,

  • tout en créant des nouvelles options viables nécessitant prospective, R&D et pour débuter, des marchés pilotes.

C’est dans cette double tâche que NOVABUILD est là pour vous aiguiller, vous inspirer et vous accompagner !

« Où est déjà la clientèle est déjà la concurrence »

Si 2018 rime avec stratégie, alors que de vastes transitions digitales, environnementales, énergétiques & sociétales questionnent notre secteur perméable aux innovations, il nous faudra le faire progresser en matière de « poids des innovations ».

En effet, selon l’INSEE - parmi nos entreprises de 10 salariés ou plus - entre 2012 & 2014, seules :

• 20% sont innovantes en matière de produits & procédés,

• 25% sont innovantes en termes d’organisation,

• 14% seulement sont innovantes en ce qui concerne le marketing.

Nous restons encore à ce titre au dernier rang, ou proches des secteurs tels que les services administratifs ou le transport & entreposage.

Via In’NOVA et le Conseil Scientifique & Technique de NOVABUILD, nous sommes là pour vous aider à réfléchir aux nouveaux modèles de création de valeur, à en préciser leur périmètre et à en caractériser leur résistance aux imitations.

Nous sommes persuadés de l’importance du bon diagnostic stratégique pour 2018.

Car après avoir précisé vision, missions et objectifs en confrontant nos avis et idées au sein du cluster : l’heure sera aux choix et aux modes de déploiement de cette stratégie qui ne revient qu’à l’entreprise.

Passer de la tactique à la stratégie

Gardons simplement en tête que si la stratégie est bonne, elle sera stable et insensible aux revirements de conjoncture tout autant qu’elle sera différente de celle des concurrents, car avoir la même reviendrait à ne pas en avoir !

Et n’oublions jamais comme disait il y a 80 ans Barenton, Confiseur :

« Essayez d’enfoncer dans la tête de vos ingénieurs cette idée : quand un client se plaint, il y a 99 chances sur 100 pour qu’il ait raison. Et si un jour vous parvenez à les convaincre, il y aura 99 chances sur 100 pour que les clients ne se plaignent plus ».

A nous de continuer à inventer en 2018 les solutions, services et bénéfices clients dans ce sens !

Laurent Rossez, Président de Novabuild.

Janvier 2018

Laisser un commentaire

 

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

S'abonner ici