Appel à manifestation d’intérêt « Mixité pour la construction bas carbone » | Répondez jusqu'au 31 mars 2021

Publié le

24/02/2021

Vous êtes ici

Lancement d'un AMI consacré à la mixité

Emmanuelle Wargon, Ministre déléguée auprès de la Ministre de la transition écologique, chargée du Logement a annoncé jeudi 18 février 2021 l’ouverture d’un appel à manifestation d’intérêt (AMI) « Mixité pour la construction bas carbone ».

Cet AMI s’inscrit pleinement dans les objectifs de la future RE2020, qui incite notamment  à l'utilisation de matériaux stockant le carbone de l'atmosphère pendant la durée de vie des ouvrages. Il constitue un des outils de mise en œuvre du programme d’investissements d’avenir (PIA4) dans le cadre du Plan France Relance pour la période 2021-2025 au titre de la stratégie d’accélération pour la ville durable, laquelle comporte un axe sur l’appui à la structuration des filières biosourcées et géosourcées. Il s'articule avec les travaux des deux comités stratégiques de filière (forêt-bois et industrie des produits de construction) au titre du développement de la mixité des matériaux de construction et, pour le CSF forêt-bois en particulier, de l’adaptation du tissu industriel de la filière bois-construction à la mixité.

En savoir plus

Allier matériaux conventionnels et biosourcés ou géosourcés

Il vise à identifier les projets développant des produits de construction, systèmes constructifs ou démonstrateurs constituant des solutions constructives innovantes (en construction neuve ou en rénovation) mixtes alliant du bois, d’autres matériaux biosourcés ou géosourcés avec des matériaux conventionnels (acier, verre, béton notamment). De ce fait, il constitue une poursuite des travaux conduits :

  • par les trois plans bois passés qui ont permis de lever de nombreux freins techniques, réglementaires et sociologiques à la construction bois ;
  • par les précédents PIA et en particulier le troisième, qui a permis de soutenir des projets de construction bois de grande hauteur, de faire émerger des opérations construites en matériaux biosourcés et de soutenir la préfabrication ;
  • par le « club des industriels » sous l'égide de l'association Adivbois constitué à l’occasion de la construction des villages olympiques de Paris 2024 ;

 

La réduction de l’empreinte carbone des bâtiments constituera le principal facteur de sélection des projets attendus, mais aussi le recours à la construction hors site, la réemployabilité et la démontabilité. La liste des porteurs de projets potentiels couvre un large panel de professions et de compétences. Cet AMI est soutenu par le Secrétariat général pour l’investissement et l’Ademe.

Ouvert jusqu’au 31 mars 2021.

Laisser un commentaire

 

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

S'abonner ici