La région Pays de la Loire a adopté sa stratégie de transition énergétique

Publié le

30/01/2014

Vous êtes ici

 

Le Conseil régional des Pays de la Loire a adopté ce jeudi 30 janvier 2014 sa stratégie régionale de Transition énergétique (SRTE). Celle-ci est le fruit d’un travail engagé depuis un an. 5 000 acteurs, dont Novabuild, ont travaillé et rédigé ensemble un scénario partagé de transition énergétique avec la perspective de 2050.

Au-delà des divergences qui ont pu apparaitre au cours des débats, un constat commun a émergé sur des faits : la raréfaction des hydrocarbures, l'augmentation à venir des coûts de l’énergie, le déséquilibre de la balance commerciale, la précarité énergétique de certains ménages, etc.

 

De ces constats ont découlé des objectifs ambitieux à l’horizon 2050 :

- Diviser par 2 la quantité d'énergie consommée à l'horizon 2050 (passer de 11 000 ktep à 5 500 d’énergie primaire),

- Diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre,

- Stabiliser la consommation électrique actuelle (autour de 2 000 ktep)

- Produire l'équivalent en volume avec des énergies renouvelables - notamment marines - issues du territoire

 

Ces objectifs sont particulièrement ambitieux, mais à la hauteur des enjeux notamment des dérèglements climatiques à venir. Pour Pierre Radanne qui a animé les débats en Pays de la Loire,  « La France est dans une métamorphose à souffrance forte, il y a urgence à agir ».
 

La phase opérationnelle permettant d’atteindre ces objectifs est désormais enclenchée. La Région Pays de la Loire a adopté sa stratégie de transition énergétique composée de 30 fiches action. Ce plan opérationnel anticipe pour une part les actions de l’Etat, notamment avec la Loi attendue sur la transition énergétique. Les actions sont destinées à être recalées en fonction des mesures qui seront adoptées « soit en s’articulant avec ce qui est le plus ambitieux, soit en allant plus loin » selon les mots de Christophe Clergeau, 1er Vice-président de la Région.
 

La stratégie régionale de transition énergétique s’articule autour de trois grands axes déclinés en 30 mesures opérationnelles :

1/ Consommer moins et mieux

la sobriété et à l’efficacité énergétiques, avec comme priorités d’action la rénovation thermique des bâtiments (publics et privés), les mobilités, l’efficacité énergétique des entreprises et la diffusion d’une culture de la sobriété énergétique…

2/ Faire de la transition énergétique un moteur de développement du territoire.

Ainsi, l’accompagnement des filières doit se poursuivre. Cela passe d’autre part, par le développement et la valorisation des productions régionales d’énergies renouvelables : favoriser la recherche et
l’expérimentation, structurer les filières de production, dont celle des énergies marines renouvelables. Enfin,dans un contexte de décentralisation énergétique, il faudra agir sur les capacités et la gestion du réseau électrique pour optimiser les consommations et les productions : compteurs intelligents, moyens de stockage de l’énergie, gestion des pointes, investissements dans les réseaux.

3/ Outiller le faire-ensemble

 La Région compte poursuivre le dialogue avec les acteurs et il s’agit donc d’en organiser la gouvernance. Plusieurs outils sont proposés : la mise en place d’une conférence permanente, d’une observation de la transition énergétique et climatique, chargée de collecter des données utiles à la réflexion des acteurs et à l’information de l’opinion publique. La constitution d’un GIEC régional, chargé d’évaluer localement les effets du changement climatique, en particulier sur les zones littorales ou encore viticoles, est inscrite.

 

Emmanuelle Bouchaud, Vice-présidente de la Région en charge des énergies souligne au cours du débat que « le bâtiment est la première bataille de la transition énergétique. Il faut simplifier et massifier ». L’objectif est qu’en 2030, 2/3 des logements aient bénéficié d’une rénovation énergétique. Il faut pour cela faire vivre le guichet unique et s’appuyer sur les aides publiques avec un effet de levier pour orienter vers la rénovation les sommes nécessaires. Ce sont 50 milliards d’euros qu’il faudra mobiliser pour réussir cette stratégie de transition énergétique.

Les objectifs du scénario prévoient la rénovation de 125 000 logements privés à horizon 2020, en visant de meilleures performances énergétiques. Ce qui doit permettre d’économiser 24TWh en énergies de chauffage d’ici 2020, soit une baisse de 16% par rapport à 2012. Le surcoût de cet investissement, chiffré à 3 milliards d’euros, se substitue en partie à des dépenses d’entretien qui auront de toute façon lieu d’ici 2020. Les économies d’énergie se chiffrent entre 2,4 et 2,6 milliards d’euros cumulés à 2020 pour les ménages.

L’Aide Régionale aux Économies d'Énergie pour les Particuliers (AREEP) est maintenue et la Région va créer un fond de garantie pour permettre l’accès au crédit sur des taux réduits pour des périodes plus longues. L’objectif est de multiplier par 10 le nombre de logements rénovés par an.

Les professionnels de la construction des Pays de la Loire se réjouissent de l’adoption de cette stratégie et attendent avec impatience d’en voir les retombées concrètes.


Liste des fiches actions de la stratégie régionale de transition énergétique
Fiche action 1 : Fédérer les acteurs autour d’un guichet unique de la rénovation thermique qui constituerait un véritable service régional de la transition énergétique
Fiche action 2 : Passer d’une logique de subvention à une logique de garantie financière pour les prêts à la rénovation thermique afin de maximiser l’effet levier.
Fiche action 3 : Mettre en place un tiers financement/investissement pour la rénovation des bâtiments publics, des copropriétés et des bâtiments tertiaires
Fiche action 4 : Réduire la précarité énergétique
Fiche action 5 : Mettre en oeuvre un véritable modèle de déplacement multimodal à l’échelle de tous les territoires
Fiche action 6 : Accompagner le développement de motorisations alternatives à un prix accessible
Fiche action 7 : Accompagner les entreprises industrielles et artisanales vers la transition énergétique
Fiche action 8 : Faciliter l’accès des entreprises engagées dans la transition énergétique à des financements solides
Fiche action 9 : Accompagner le secteur agricole vers la transition énergétique
Fiche action 10 : Soutenir les initiatives locales pour favoriser une culture énergétique et l’innovation sociale
Fiche action 11: Repérer structurer et animer les filières clés pour réussir la transition énergétique
Fiche action 12 : Intégrer la transition énergétique dans la formation initiale et tout au long de la vie
Fiche action 13 : Soutenir la mutation du secteur du bâtiment vers la transition énergétique et le développement durable
Fiche action 14 : Accompagner les nouvelles activités et les nouveaux besoins liés à la transition énergétique
Fiche action 15 : Faire du Grand Port Maritime Nantes-Saint Nazaire le port de la transition énergétique
Fiche action 16 : Poursuivre le soutien à l’expérimentation et à la recherche
Fiche action 17 : Structurer les filières de production et consolider leur chaine de valeur
Fiche action 18 : Poursuivre la construction d’une filière des énergies marines renouvelables en région
Fiche action 19 : Réunir les conditions juridiques et financières d’un déploiement réussi des énergies renouvelables
Fiche action 20 : Promouvoir les compteurs intelligents et la décentralisation énergétique
Fiche action 21 : Mieux gérer la pointe de consommation électrique et l’effacement
Fiche action 22 : Concevoir des moyens de stockage de l’énergie à toutes les échelles
Fiche action 23 : Mettre en place une animation régionale des investissements dans les réseaux
Fiche action 24 : Mettre en place une conférence régionale permanente de la transition énergétique et du changement climatique
Fiche action 25 : Mettre en place une observation de la transition énergétique et climatique
Fiche action 26 : Mettre en place des conventions avec les acteurs économiques volontaire pour s’engager dans la transition énergétique
Fiche action 27 : S’appuyer sur les territoires, acteurs et relais de la transition énergétique
Fiche action 28 : Faire de la Région des Pays de la Loire une Région exemplaire en réalisant son propre Plan Climat Energie
Fiche action 29 : Faire de nos actions de coopération internationale un outil de la transition énergétique et de la lutte contre le changement climatique
Fiche action 30 : Mettre en place un groupe de travail scientifique régional de suivi des impacts du changement climatique

Laisser un commentaire

 

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

S'abonner ici